Le projet social

Introduction

Le projet social situe le Kindertreff dans son cadre économique, géographique, politique et social en référence à l’analyse des besoins (par exemple le bilinguisme…) auxquels on choisit de répondre.

Il précise les moyens mis en œuvre en termes d’accessibilité, en relation à l’environnement, à un territoire, à la population et aux institutions partenaires. Il traduit au-delà du service rendu aux parents, le service rendu à la collectivité par une ouverture de la structure vers l’extérieur (par exemple : les questions de l’intégration, la prévention contre les exclusions et les inégalités, l’accompagnement dans la fonction parentale, l’aide à la prise en charge d’enfants porteurs de handicaps…).

Création du Kindertreff

L’établissement multi-accueil Kindertreff a été créé en février 1989 par l’ « Association franco-allemande pour l’enfance – Kindertreff Lyon », dont l’objet est « la promotion de l’amitié franco-allemande et l’organisation de toute activité, auprès d’enfants ou d’adolescents, pour leur permettre leur intégration dans la Communauté Européenne ».

Le Kindertreff souhaite donc s’inscrire, au travers du service rendu aux enfants accueillis et à leurs parents, dans la construction d’une société civile européenne. Nous voulons promouvoir et contribuer à bâtir une Europe où se rencontrent les personnes et les cultures, et où les parents peuvent s’épanouir dans une activité tout en assumant leur rôle de premiers éducateurs de leurs enfants. Le présent projet social, issu de la pratique quotidienne du Kindertreff depuis sa création, explique et détaille ces ambitions. Il a été adopté à l’unanimité par le Conseil d’Administration le 15 janvier 2004.

Deux cultures et un réseau de solidarité

Le Kindertreff est un lieu où cohabitent et se mélangent deux langues et deux cultures, française et allemande. Ni totalement français, ni totalement allemand, il favorise la découverte mutuelle et le respect des différences par tous, enfants, parents, professionnels, stagiaires. Biculturel et bilingue, comme le définit notre projet éducatif, le Kindertreff est un maillon des relations franco-allemandes. Il entretient à ce titre des relations régulières avec les institutions concernées:  Consulat Général d’Allemagne, Goethe Institut, Office Franco-Allemand pour la Jeunesse (OFAJ)…

Nous souhaitons également aider à faire connaître et aimer la culture allemande autour de nous à Lyon, et en particulier aux jeunes enfants et aux professionnels de la petite enfance. Nous sommes par exemple heureux d’inviter les classes maternelles fréquentées par « nos » enfants lorsque nous célébrons des fêtes traditionnelles allemandes, telles que le Carnaval ou la St Martin. Nous voulons aussi, par des échanges avec des écoles d’éducatrices allemandes, aider les formateurs et futurs professionnels de la petite enfance allemands qui le souhaitent, à découvrir la France et son système d’accueil des jeunes enfants.

Offrir aux enfants un lien avec la culture allemande

Le monde moderne est de plus en plus mobile. La mobilité personnelle et professionnelle a aujourd’hui une échelle européenne. Ainsi, Lyon accueille environ 2500 Allemands, dont beaucoup sont des expatriés appartenant à l’une des 150 entreprises allemandes installées sur Lyon, sans compter les entreprises internationales employant de nombreux européens.

Ces Allemands, qu’ils se destinent à rester en France ou à retourner dans leur pays d’origine, souhaitent trouver sur leur lieu de vie un lien avec leur culture d’origine. Ce besoin se fait plus sensible encore avec la venue d’enfants, à qui il s’agit de transmettre l’héritage culturel familial, mais aussi de montrer que la langue allemande n’est pas confinée à l’univers domestique. L’existence d’une crèche franco-allemande à Lyon est pour certains un élément déterminant dans leur décision de s’installer à Lyon, voire dans le choix du quartier lorsqu’il s’agit de chercher un logement. Par ailleurs, pour faciliter l’arrivée des expatriés, il est souhaitable de leur donner l’occasion d’établir rapidement des contacts avec des Français qui ont les mêmes centres d’intérêts qu’eux. Nous souhaitons également aider les familles arrivant à Lyon à se constituer rapidement un réseau de relations, et en particulier à rencontrer d’autres familles allemandes qui vivent la même situation qu’eux.

Le Kindertreff souhaite aider les enfants allemands ou franco-allemands à réussir leur arrivée à Lyon, en facilitant leur adaptation à leur nouvel environnement. Pour les parents comme pour les enfants, il est sécurisant d’être accueillis dans leur langue maternelle, de trouver au Kindertreff un rythme de vie et un mode de garde et d’éducation aussi proche que possible d’un Kindergarten allemand, certes adapté à la réalité française. Pour certains, il s’agira de trouver une passerelle avec la vie française, pour d’autres, il s’agira d’assurer le maintien du contact avec la langue et la culture allemande jusqu’à un retour en Allemagne ou une entrée éventuelle en cours préparatoire à la Cité scolaire internationale, à l’âge de six ans.


Favoriser le lien social grâce à une gestion parentale

Établissement à gestion parentale, le Kindertreff favorise les contacts personnels entre parents et leur intégration dans un réseau de relations, voire d’amitié et de solidarité, entre les familles. Le prolongement de ces relations au-delà du départ des enfants du Kindertreff est à cet égard un signe de succès.
La gestion parentale implique un travail commun des parents, ensemble ou par petits groupes, pour gérer l’association, préparer les fêtes ou des ateliers pour les enfants, faire le ménage. Ce travail en commun, parfois pénible, est sans pareil pour créer des liens forts entre personnes. De la sorte, il est possible de connaître rapidement de nombreux autres parents, et de discuter au-delà d’un bonjour poli avec les parents croisés matin et soir à la porte du Kindertreff. L’établissement de ces liens est facilité par un effectif réduit, 30 à 40 familles selon les années.

Le Kindertreff vise aussi à favoriser les relations entre enfants. L’accueil à la journée, organisée en continu depuis l’accueil du matin jusqu’au départ du soir, permet aux enfants de vivre dans un groupe stable, avec les mêmes camarades tout au long de la journée. Cette stabilité, alliée à l’effectif limité des groupes (10 enfants), leur permet de tisser des relations de qualité et de se « faire des copains » durablement. Les inscriptions régulières, de même que les larges tranches d’âge de chaque groupe (1-3 et 3-6 ans) et l’organisation d’activités communes à tout le Kindertreff, leur permettent en effet de conserver les mêmes camarades sur plusieurs années, et ainsi d’inscrire ces relations dans la durée. Ces relations entre enfants rejaillissent sur celles entre les parents, d’autant que le fonctionnement parental permet aux enfants de connaître les parents de leurs camarades, et aux parents de connaître les autres enfants.

Les parents, premiers éducateurs de leurs enfants

Par essence, le projet d’une crèche parentale consiste à respecter le rôle qu’ont les parents, de premiers partenaires de l’éducation de leurs enfants. Ce choix s’appuie en premier lieu sur la reconnaissance des savoir-faire parentaux. Il s’agit d’une évidence dans la gestion comme dans la vie quotidienne de la structure, assurée en collaboration et en concertation entre les parents et les professionnels. Cette collaboration nécessite une intense communication entre les parents et les professionnels.

Une association de parents

Le Kindertreff est avant tout une association de parents mutualisant leurs énergies et leurs ressources pour assurer l’éducation et la garde de leurs enfants. Ainsi, les parents sont directement impliqués dans les grandes orientations du Kindertreff via leur participation à l’Assemblée générale, et dans sa gestion pour ceux qui souhaitent intégrer le Conseil d’Administration. Pour faciliter l’implication des parents, les réunions du CA sont ouvertes à tous les parents et aux professionnels, et leur ordre du jour comme leurs compte-rendus sont diffusés à tous.
Les parents sont également sollicités pour s’impliquer dans la pédagogie et l’animation du Kindertreff. En collaboration avec le personnel, une Commission pédagogique est chargée d’élaborer et de faire vivre le projet éducatif du Kindertreff. En retour, les professionnels sollicitent les parents pour mettre en œuvre des activités, des ateliers, des fêtes ou des sorties, tout en prenant en compte les initiatives des parents.

Faire confiance aux parents

La participation des parents au fonctionnement du Kindertreff représente environ 100 à 150 heures par semaines, soit 3 à 4 équivalents temps pleins. Même en ne la valorisant qu’au SMIC, cette participation en nature est estimée à 40 000 euros par an. Elle revient à doubler la participation financière des parents. Équivalente à la subvention municipale ou à la prestation de service de la CAF, elle représente un quart du budget du Kindertreff.
Ces quelques chiffres montrent l’importance des tâches confiées aux parents, preuve des compétences reconnues à chacun d’entre eux. Certaines de ces tâches (trésorerie, gestion du personnel, présidence…) comportent d’ailleurs des responsabilités lourdes et/ou nécessitent un soutien et une formation du CEPPRA, les compétences requises étant toujours plus pointues à cause de l’évolution de la réglementation.

Une communication riche entre parents et professionnels

La collaboration entre parents et professionnels nécessite une intense communication, que le Kindertreff s’attache à favoriser par son organisation. En particulier, nous veillons à ce qu’un membre de l’équipe d’encadrement de chaque groupe soit présent lors de la plage d’accueil du matin, pour assurer personnellement la transmission d’informations et la continuité de la journée entre la maison et le Kindertreff. De même, un panneau d’affichage pour chaque groupe d’âge permet aux professionnels de décrire brièvement chaque soir les activités de la journée écoulée, tandis qu’un classeur permet de garder une trace de ces informations.
Par ailleurs, les éducateurs de chaque groupe proposent régulièrement aux parents qui le souhaitent des entretiens individuels sur la progression de leur enfant. Enfin, dans le cadre de leur fonction, les membres du CA ont pour la plupart des contacts très réguliers avec les professionnels.
À ces outils formels, s’ajoutent de nombreux contacts spontanés et informels à l’occasion de l’accueil du matin et du soir : les échanges peuvent couramment durer un quart d’heure ou plus. De même par le travail en commun et leur participation à la vie du Kindertreff, les parents voient concrètement ce qu’y vivent leurs enfants. Ils peuvent ainsi assurer une meilleure continuité entre le Kindertreff et la maison.

Respecter les choix alimentaires des parents

L’alimentation est une composante essentielle de l’éducation des jeunes enfants. À l’âge de la diversification alimentaire, où les enfants découvrent de nouveaux goûts et de nouvelles textures, le contenu de chaque assiette est un choix éducatif. Le Kindertreff affirme que ce choix essentiel doit appartenir aux parents, qu’il s’agisse du rythme de diversification, de l’introduction d’aliments solides, ou de prescription alimentaires religieuses, philosophiques ou éthiques : alimentation biologique, refus des additifs ou des OGM, végétarisme, choix d’éviter une alimentation trop riche ou de respecter les goûts de l’enfant, de lui offrir des plats typiques allemands ou français…

Soutenir les parents

Garder les enfants, en donnant la plus grande liberté d’esprit possible aux parents – telle est la devise du Kindertreff.
En tant qu’établissement multi-accueil, la mission du Kindertreff est d’aider les parents à concilier leur vie professionnelle avec leur rôle de parents, en leur proposant un mode de garde aussi peu contraignant que possible. Des règles de fonctionnement souples sont d’autant plus nécessaires que le fonctionnement parental demande en retour aux parents une certaine souplesse dans leurs horaires, pour assurer leurs permanences auprès des enfants, voire de se libérer au pied levé pour assurer un remplacement imprévu.
Un mode de garde souple consiste d’abord à offrir une ouverture suffisamment large dans la journée pour permettre une journée de travail, mais aussi à limiter les fermetures au minimum (4 semaines en août et une à Noël), de manière à assurer au mieux la continuité du service tout au long de l’année, tout en permettant aux membres du personnel de choisir la date de certains de leurs jours de congé.
À l’échelle de la journée, nous encourageons les parents à inscrire leur enfant pour une journée complète. Accueillir pour quelques heures des enfants venant de toute l’agglomération, et qui ont pour certains des temps de trajets importants, n’aurait en effet pas grand sens. Nous constatons en outre que des horaires d’inscription calculés au plus juste sont pénalisants et stressants puisque tout retard le soir, tout souhait de venir plus tôt le matin, a des conséquences financières. Grâce à la facturation forfaitaire qui libère les parents de ce stress, ces derniers ont l’esprit libre pour accorder à leur enfant le temps et l’attention nécessaires, en particulier lors de la séparation du matin. Cette sérénité rejaillit sur la qualité de vie du groupe tout entier.
De même, la mensualisation permet aux familles dont les emplois du temps ne sont pas définis à l’avance, tels que les artistes ou les intermittents du spectacle, de profiter d’une période d’inactivité imprévue pour partir quelques jours, sans arrière-pensée en terme de coût de garde de leurs enfants. En parallèle, le Kindertreff souhaite optimiser la gestion des places ainsi libérées pour en faire profiter d’autres enfants. Cet accueil temporaire peut concerner d’autres enfants du Kindertreff, par exemple des enfants scolarisés en maternelle qui souhaitent des jours supplémentaires d’inscription pendant les vacances scolaires, ou des enfants extérieurs. Nous souhaitons ainsi trouver avec la crèche du centre social (Pent’a Gones) voisin les modalités, compte-tenu de notre fonctionnement parental, pour mutualiser entre nos deux structures des places d’enfants de 3 à 4 ans, en particulier pendant les vacances scolaires.

Un accueil péri- et extra-scolaire

Ouvert aux enfants jusqu’à 6 ans, le Kindertreff est particulièrement concerné par l’accueil péri- et extrascolaire, en particulier via son groupe des « grands » (3-6 ans). Cet accueil peut se faire selon trois modes. Certains parents choisissent d’inscrire leur enfant à temps plein au Kindertreff plutôt que de le scolariser. La plus large amplitude horaire du Kindertreff, qui évite une garde périscolaire, est un élément de décision, à côté des choix éducatifs. D’autres enfants effectuent sur quelques années une transition progressive entre le Kindertreff et l’école maternelle, par une inscription alternée, quelques jours à l’école et le reste du temps au Kindertreff. Enfin, des enfants scolarisés ont la possibilité de continuer à fréquenter le Kindertreff les mercredi et les vacances scolaires, périodes qui voient d’ailleurs régulièrement un afflux de demandes.

Un lieu d’échange sur le « métier de parents »

Offrant à tous les parents un réseau social et de solidarité, le Kindertreff évite l’isolement aux parents les plus « fragiles ». Nous souhaitons donner aux parents l’occasion de rencontres et d’échanges, entre eux et avec les professionnels ou des intervenants extérieurs, sur leurs pratiques et leurs difficultés dans toutes sortes de domaines : la violence, l’alimentation, les allergies … Les réunions parentales bimestrielles sont à cet égard une occasion privilégiée, de même que le travail en commun au sein de la structure et les entretiens proposés aux parents par les éducatrices et les puéricultrices.
L’entrée au Kindertreff est par ailleurs parfois la première occasion de séparation entre l’enfant et ses parents, en particulier sa mère. Il nous appartient d’aider les parents à gérer cette expérience parfois difficile. À cet égard, le fonctionnement parental, dans lequel les locaux du Kindertreff sont aussi un lieu de vie des parents, peut faciliter le processus. De même, le fait pour les parents d’intervenir comme encadrant auprès du groupe de leur enfant, leur permet d’expérimenter une nouvelle relation à leur enfant, moins exclusive.

Une place pour tous : être attentifs aux difficultés des familles

Le Kindertreff souhaite être à l’écoute et au service de familles fragiles ou en difficulté, en particulier dans la communauté allemande de Lyon. Ainsi, nous accordons une priorité absolue pour accueillir en urgence les enfants qui nous sont adressés par l’Entr’aide allemande. Dans ce cas, nous prévoyons même, à titre dérogatoire, la possibilité d’accueillir des enfants qui n’auraient pas encore acquis la marche.

Par ailleurs, la société évolue vers des types d’activité de plus en plus variés. Il est donc essentiel de prendre en compte au mieux les situations atypiques que peuvent rencontrer les parents. Tout en donnant priorité aux enfants dont les parents exercent une activité, le Kindertreff s’attache à apprécier ce critère le plus largement possible. En particulier, la recherche d’emploi, le travail indépendant, en intérim ou en intermittence, la création d’entreprise, la formation, les études… sont traitées sur le même plan qu’une activité salariée.

Ouvrir l’horizon des salariés du Kindertreff

En tant qu’employeur, le Kindertreff souhaite être attentif à l’avenir de tous les membres de son personnel, par une politique de formation active, qualifiante chaque fois que possible. Nous portons une attention particulière aux titulaires de contrats aidés, qui doivent bénéficier d’une formation significative menant à une réelle insertion, ainsi qu’un tutorat exercé par les professionnels expérimentés : cette volonté, clairement exprimée par notre engagement dans la Charte de Qualité CES/CEC du Ministère des affaires sociales et de la solidarité dépasse ce cadre. En particulier, nous souhaitons maintenir cet effort même si les obligations réglementaires venaient à s’affaiblir à l’avenir.

Par ailleurs, nous sommes conscients que notre taille réduite peut limiter les possibilités d’évolution interne. Nous savons que pour nombre de nos éducatrices allemandes, le Kindertreff est un tremplin professionnel, une expérience de quelques années au début de leur carrière. Il nous appartient de les aider à profiter de cette expérience et à la valoriser au mieux si elles souhaitent à terme quitter notre structure.

Être prêts à accueillir un enfant porteur de handicap ou de maladie chronique

Le Kindertreff souhaite être prêt à répondre au cas où nous serions sollicités pour accueillir un enfant porteur de handicap. Nous récusons à cet égard un traitement particulier, stigmatisant, qu’il s’agisse d’exclusion a priori ou de discrimination positive.
Aidé par le médecin de la crèche, qui exerce également dans un établissement recevant des enfants porteurs de handicap, l’équipe pédagogique sera tout simplement sollicitée pour donner son avis sur la possibilité de nous adapter à un enfant différent, et proposer les mesures nécessaires, compte tenu des contraintes imposées par les locaux et la vie collective : aménagement de la journée ou des locaux, formation du personnel… Cette analyse permettra au Kindertreff de s’engager en toute connaissance de cause.

Conclusion

À travers son implication quotidienne au service des familles allemandes et franco-allemandes de l’agglomération lyonnaise, le Kindertreff entend favoriser la rencontre interculturelle et reconnaître aux parents toute leur place dans l’éducation de leurs propres enfants. Cette éducation, mise pour partie en commun dans le cadre du Kindertreff, s’articule autour d’une double langue et d’une double culture, du jeu libre, et de l’éveil sensoriel et psychomoteur. Ces orientations communes sont au cœur de notre projet éducatif, qui est et reste un texte de référence du Kindertreff, tant il est vrai que, au-delà du service aux familles, nous voulons mettre l’enfant au centre de nos préoccupations.