Les ateliers d’éveil

Objectifs

  • Accompagner l’enfant dans son développement global (développements intellectuel, moteur, sensoriel, affectif, social etc.).
  • Répondre aux envies des enfants d’explorer le monde qui les entoure et agir sur lui par la proposition de supports et d’activités d’éveil variés.

Par exemple, dans le groupe des grands, le travail relationnel est fondé sur les expériences sociales et émotionnelles de la vie commune quotidienne.  Ces expériences trouvent leur base dans une communication en français et en allemand ainsi que dans des actions et activités multiples liées au jeu libre et aux jeux de rôle.

Moyens

En début d’année un thème principal est choisi (les animaux de l’eau, les couleurs, les sentiments etc.). En fonction de ce dernier, les éducateurs élaborent des projets qui ponctuent l’organisation de la journée, de la semaine et de l’année. Il s’agit de stimuler l’expression orale, la créativité et la motricité, de développer le comportement social et intellectuel et d’introduire une dimension culturelle aux projets éducatifs.
Divers ateliers d’éveil sont proposés aux enfants du Kindertreff : musique, expression corporelle, relaxation, danse, gymnastique, cuisine, peinture, jardinage, maquillage et les sorties en pleine nature.
Les activités sont variées et adaptées à l’âge, aux capacités, envies et intérêts de l’enfant. Certaines s’adressent à de petits groupes, d’autres parfois à un seul enfant. Elles évoluent en fonction du groupe d’enfants présents, de leur attention, de leurs besoins et du moment de la journée. Elles sont proposées et non imposées. Leur durée varie d’un enfant à l’autre. C’est l’enfant qui décide de participer ou non à l’activité.
Pour le groupe des grands, l’espace du parc permet aux professionnelles de proposer d’autres activités dans un plus grand cadre (jeux, chasse aux trésors, travail avec des éléments de la nature).

Certains projets sont plus globaux comme, par exemple, le projet « 3 semaines sans jouets » : Les enfants inventent alors de nouveaux jeux (jeux de rôles) à partir de matériaux divers et d’histoires racontées. Au début, l’équipe range les jouets avec les enfants en leur expliquant qu’ils partent en vacances parce qu’ils sont fatigués d’avoir trop joué et doivent se reposer. Pendant la première semaine les enfants posent en général beaucoup de questions et ensuite petit à petit ils trouvent des alternatives. Ils ont beaucoup d’idées et créent des jeux à partir de boites à œufs et de pots de yaourts par exemple. L’équipe constate qu’ils communiquent plus entre eux et inventent des jeux qui impliquent tout le groupe contrairement aux petits sous-groupes qui existent d’habitude. Ils sont également plus attentifs aux histoires racontées et les dessinent ensuite. Après leur avoir écrit de leur lieu de vacances pour annoncer leur retour, les jouets reviennent la semaine suivante.

Un autre exemple, c’est « le tour de parole » : Dans le cadre du déroulement quotidien du groupe des grands, l’occasion est donnée à chaque enfant de prendre la parole pour communiquer ce qu’il a sur le cœur. En effet, lors de la ronde du matin (Stuhlkreis), nous avons introduit le tour de parole. La « pierre de la parole » (Erzählstein) est l’élément moteur de cette démarche. La règle fondamentale qui s’instaure pour tous les enfants à travers cet objet est la suivante : celui qui tient la pierre de la parole dans sa main a le droit de parler sans être interrompu ; dans le même temps, les autres enfants doivent écouter celui qui parle. Par le changement de mains de la pierre, l’enfant signale à ses camarades qu’il a fini de parler et qu’il est prêt à donner la parole à celui qui va posséder la fameuse pierre. Pendant cette activité, l’enfant ne sera jamais obligé de raconter quelque chose, il peut, s’il le désire, faire suivre la pierre sans avoir à parler.

But de l’activité :

  • Notion de groupe et sentiment d’appartenance (au groupe)
  • Participation dans le groupe
  • Développement de la personnalité
  • Plaisir de communiquer, de raconter
  • Utilisation des expériences émotionnelles sociales
  • Égalités des chances et des droits
  • Comportement social dans le groupe
  • Transmission des valeurs primordiales du groupe
  • Conscience du Soi dans le groupe

Par ailleurs, selon les situations, différents thèmes sont abordés :

  • Le conflit : comment réagir et gérer
  • L’amitié : qu’est-ce que l’amitié, qui est mon ami
  • Changement de situation dans la famille : naissance d’un nouvel enfant par exemple
  • Le Mien, le Tien
  • Les animaux domestiques
  • Fille et garçon
  • Des petits aux grands : Nous sommes les Grands !

Déroulement
L’objectif de l’atelier d’éveil n’est pas l’obtention d’un résultat, ni la production d’un objet fini, esthétiquement « beau », mais plus l’expérimentation d’un support mis à la disposition des enfants. Plus que réaliser une performance, la démarche adoptée cherche à stimuler les différentes approches du réel, à travers les essais et le plaisir que l’enfant en retire. Pour favoriser l’imagination et la création, l’adulte évite de donner des modèles.
L’adulte laisse à l’enfant le temps de se familiariser avec le matériel jusqu’à ce qu’il se sente prêt. Il accueille chaleureusement l’enfant et encourage sa création. Il expérimente avec et non à la place de l’enfant et peut l’aider à mieux vivre ce qui est parfois vécu par lui comme un        « échec » en proposant autre chose ou en favorisant d’autres tentatives communes.
L’équipe se laisse le temps de l’observation (l’approche contextuelle (Situationsansatz)) pour s’adapter à la situation des enfants (leurs envies, leurs réalités). Le traitement d’un thème prend en compte les réactions des enfants face au projet et la manière dont il évolue. Cela favorise la démarche volontaire des enfants et renforce leur envie d’expérimenter.