Collaboration parents – professionnels

Dans une crèche parentale, les parents ne sont pas seulement consommateurs d’un service, ils sont aussi employeurs et gestionnaires. D’où une position paradoxale qui peut quelquefois mener à des incompréhensions. Dans le but de bien trouver sa place au Kindertreff et d’établir une collaboration réussie avec les professionnels, il est nécessaire de connaître et comprendre les différentes implications dues au fait d’être un « employeur-usager ».
Les parents associés au Kindertreff s’inscrivent dans une structure bilingue et parentale et  y retrouvent une prolongation de leur situation sociale et culturelle quotidienne. Les parents s’affirment ainsi comme des acteurs sociaux autonomes qui sollicitent les moyens de la collectivité pour mettre en œuvre leur propre projet éducatif. S’impliquer dans une crèche parentale ne se réduit donc pas à une participation en « temps » au sein de la structure, mais bien au fait de devenir acteur d’un projet éducatif réfléchi collectif. Cela permet alors une meilleure intégration à la communauté et un vrai partage des valeurs. Parents et professionnels tissent et réinventent ensemble un lien social plus fort.
D’autre part, la collaboration parents-professionnels représente un enjeu qui contribue à une meilleure rencontre et reconnaissance, dans un statut qui justement par le biais d’un travail « ensemble » et « à côté » favorise la visibilité sociale des professionnels.  Cependant, même si la question de la légitimité de l’intervention parentale face aux professionnels est régie par le statut, la question du « comment » s’organisent la collaboration et les interactions entre les compétences expérimentales des parents en tant que premiers éducateurs et les compétences éducatives des professionnels est sans cesse à redéfinir.
Une collaboration réussie nécessite donc une connaissance mutuelle des désirs et des projets de chacun. La communication, le respect mutuel, le respect des règles et du professionnalisme des éducatrices sont ainsi les clés de voûte du bon fonctionnement de notre structure. Le projet éducatif et pédagogique, le règlement de fonctionnement et le guide des Dienste (participations parentales) définissent le cadre de la collaboration.
En pratique, pour permettre l’appropriation de ce dernier, les anciens parents (familles marraines) et l’équipe le présente, l’explique et laisse aux nouveaux parents le temps de l’observation pour se familiariser avec le fonctionnement collectif. En effet, afin que les permanences se déroulent au mieux, il convient que chacun, parce qu’il en a compris le sens et l’intérêt, soit porteur des règles, des horaires de déroulement d’une journée et des pratiques éducatives du lieu. Le temps de présence des parents s’inscrit donc dans le déroulement prévu de la journée et les propositions d’activités se préparent en concertation avec le professionnel présent.
En résumé, cette collaboration apporte

  • à l’équipe :

- un regard extérieur et des idées nouvelles pour nourrir la vie de la structure.
- un soutien et des ressources pour proposer d’autres activités aux enfants.

  • aux familles :

- un temps pour être auprès des enfants et avec le personnel pour parler, observer, échanger…
- la possibilité d’échanger avec d’autres parents.
- une vue « de l’intérieur » sur le fonctionnement du Kindertreff, ce qui est proposé et réalisé, comment et pourquoi.
- un autre cadre de relations à ses propres enfants et à d’autres enfants du même âge.
- l’occasion d’être force de proposition et d’action pour l’accueil et l’éducation des enfants accueillis au Kindertreff, et en particulier de contribuer à l’élaboration des principes éducatifs et du cadre de vie offerts à leurs enfants.

  • aux enfants :

- des moyens éducatifs supplémentaires (possible grâce à l’organisation de la structure).
- la présence régulière de parents connus et identifiés par les enfants, qui influe sur la dynamique positive du groupe (l’opportunité de connaître d’autres adultes).
- une relation non exclusive avec son parent, dans un environnement où ce dernier à toute sa place.
- un support de transition pour les périodes d’adaptation de l’enfant.
- une meilleure continuité et des interactions entre le milieu familial et le lieu d’accueil de l’enfant.
- la présence de pères dans la structure qui offre une meilleure complémentarité homme/ femme auprès des enfants, compte tenu de la large majorité de femmes dans les professions de la petite enfance.
Chaque enfant est pris en compte : Chaque adulte présent se sent responsable de l’ensemble des enfants et veille à présenter les nouveaux adultes aux enfants, (en acceptant que l’un d’entre eux se sente plus en sécurité avec une autre personne qu’il connaît mieux).